L’ENFANT SAUVAGE DES MONTS DE LACAUNE

Pendant la Révolution, un enfant de dix ans environ fut découvert dans les bois de Lacaune. Capturé et emmené à Lacaune, il s’échappa mais pris, la dernière fois, dans l’Aveyron, il fut emmené à Rodez.
À l’époque, les théories de Jean Jacques Rousseau faisaient de l’homme un être intrinsèquement bon, mais perverti par la société. Un jeune découvert dans un bois et donc non marqué par la société ne pouvait que susciter un intérêt national.
Il fut donc emmené à Paris en 1800, où il fit l’objet d’une grande curiosité, mais déçut, car cet autiste avait dû être abandonné par une famille très pauvre qui ne voulait pas s’encombrer d’un tel enfant.
François Truffaut en a fait l’objet d’un film « L’enfant sauvage ».
La mairie de Lacaune a réalisé un Sentier de découverte « Sur les traces de l’Enfant Sauvage »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s